Médiation à l’UNPCB: Un accord de sortie de crise signé

 img1

Le Ministre de l’Agriculture et des Aménagements Hydrauliques, Jacob Ouédraogo, a dirigé une mission gouvernementale de médiation à l’Union Nationale des Producteurs de Coton du Burkina (UNPCB), le samedi 31 décembre 2016 dans la ville de Bobo-Dioulasso. La médiation a abouti à la signature d’un accord tripartite.

 

Deux ministres ont rencontré les protagonistes de la crise au sein de l’Union Nationale des Producteurs de Coton du Burkina (UNPCB), le samedi 31 décembre 2016 à Bobo-Dioulasso. Il s’agit de Jacob Ouédraogo en charge de l’agriculture et de Batio Bassière en charge de l’environnement.  L’objectif était de trouver un terrain d’entente afin de sauver la filière coton au Burkina Faso.    

De 10 heures à 16 heures, la mission gouvernementale, appuyée par les autorités administratives déconcentrées, a rencontré tour à tour et  à huit-clos, les deux groupes dirigés respectivement par Casimir Gnoumou et Karim Traoré. Après ces huit-clos s’est suivie une rencontre en plénière où le gouvernement a proposé sa feuille de route en deux points pour une sortie de crise.

Jacob Ouédraogo et son équipe ont suggéré en un premier point, que soit mise en place une administration provisoire, désignée par l’administration publique pour administrer les affaires courantes de la structure. Cette même administration se chargera de la conduite des élections qui pourront se tenir dans le premier trimestre de l’année 2017.

Le deuxième point de la feuille de route prévoit par chaque camp, d’une personne pour accompagner l’administration provisoire. Ceci, pour rendre la gestion plus transparente. 

Pour ce qui est du mécanisme de la gestion transitoire, elle sera discutée ultérieurement entre les deux camps et les autorités.

C’est sur cette feuille de route que se sont accordés la mission gouvernementale et les deux camps protagonistes. Toute chose qui a réjoui le premier responsable de l’agriculture burkinabè et les leaders des deux camps. « On ne peut que se réjouir, car c’est ce qu’on attendait depuis », a confié Karim Traoré.

                                                                                                   DCPM/MAAH 

GALERIE PHOTOS

Lettre d'information

Complétez le formulaire ci-dessous, et vous pourrez recevoir nos lettres d'informations

NB : vous pouvez vous désinscrire à n'importe quel moment.