Première session 2017 du CPSA : Des excédents céréaliers dans 21 provinces

img

Le Comité de Prévision de la Situation Alimentaire a tenu sa première session de l’année 2017, les 22 et 23 mars 2017. Cette session a permis d’examiner la situation alimentaire et nutritionnelle courante et les perspectives alimentaires du Burkina Faso. Pour la campagne pluvieuse 2016-2017, il ressort que 21 provinces sont en situation excédentaire, mais avec un risque de hausse de prix des produits céréaliers.

 

Les résultats définitifs de la campagne agricole 2016-2017 ont été dressés lors de la première session 2017 du Comité de Prévision de la Situation alimentaire et nutritionnelle, tenue les 22 et 23 mars 2017 à Ouagadougou. Selon le rapport de ladite session, la production céréalière est évaluée à 4 567 066 tonnes, soit une hausse de 9% par rapport à la campagne précédente (2015-2016). Avec un excédent céréalier net de 738 160 tonnes, la production se repartie comme suit : 1 177 442 tonnes de sorgho blanc, 1 602 525 tonnes de maïs, 486 402 tonnes de sorgho rouge, 384 690 tonnes de riz et 10 936 tonnes de fonio. Mais cette hausse ne couvre pas les besoins nutritionnels de toutes les provinces. Le comité dénombre 16 provinces déficitaires dont le Kadiogo, 8 provinces en équilibre  dont le Houet et 21 provinces excédentaires. Toute chose qui, selon le comité, pourraient entrainer une hausse du prix des produits qui sera de l’ordre de 5 à 15% pour les céréales et de 10 % sur le bétail.  

Le Comité prévoit également une situation d’insécurité alimentaire persistante dans la province de l’Oudalan dès le mois de mars. Il recommande donc entre autres d’accélérer la mobilisation des ressources financières pour la mise en œuvre du plan de réponse et de soutien aux populations vulnérables et l’ouverture des boutiques témoins à leur profit.

DCPM/MAAH

GALERIE PHOTOS

Lettre d'information

Complétez le formulaire ci-dessous, et vous pourrez recevoir nos lettres d'informations

NB : vous pouvez vous désinscrire à n'importe quel moment.