Campagne nationale des aménagements hydro-agricoles: l’accroissement des productions en ligne de mire

Le Premier ministre, Paul Kaba THIEBA,  et le ministre de l’Agriculture et des Aménagements hydrauliques, Jacob OUEDRAOGO, ont  procédé au lancement de la  campagne nationale d’aménagements hydro-agricoles, le jeudi 24 mars 2016. C’est le village de Zambanéga, dans la commune rurale de Tanghin-Dassouri, qui  a abrité la cérémonie de lancement. 

 

image1Le Premier ministre, Paul Kaba THIEBA, et le ministre en charge de l’Agriculture, Jacob OUEDRAOGO, ont fait vrombir un tracteur dans le bas-fond rizicole de Zambanéga, ce jeudi 24 mars 2016, lançant officiellement la campagne nationale des aménagements hydro-agricoles.
Pour le ministre Jacob OUEDRAOGO, prononçant le discours de lancement, « notre pays dispose d’un fort potentiel de terres aménageables non encore suffisamment exploité… pour des superficies estimées à 500 000 ha de bas-fonds facilement aménageables et 233 500 ha de terres irrigables, à peine 12% et 20% sont respectivement aménagés aujourd’hui ». C’est pourquoi, poursuivra-t-il, son département ministériel conformément à la vision du président du Faso, axée sur l’augmentation des potentialités de production d’ici à 2020, a initié des mesures fortes pour accroître les superficies aménagées. Ainsi, pour la campagne 2016-2017, 20 000 ha de terres seront au total aménagés. Il s’agira précisément de 12 000 ha de bas-fonds, de 5 000 ha de petits périmètres irrigués, de 2 500 ha de grands périmètres à Bagré et enfin la réhabilitation de 500 ha de périmètres.

image2image3

Ces investissements permettront aux producteurs qui se sont réjouis par la voix de Adama OUEDRAOGO, président de la Chambre régionale d’agriculture de la région du Centre, d’accroitre la production du riz de 100 000 tonnes afin de couvrir 60% de la demande nationale en riz. En outre 36 000 emplois directs seront créés et 9 milliards seront générés comme ressources additionnelles aux producteurs.
Partenaire de longue date du Burkina en matière d’aménagements hydro-agricoles, la République de Chine Taïwan est disposée à accompagner le Burkina. C’est ce qu’a laissé entendre au cours de la cérémonie l’Ambassadeur chinois Sheng-Cheng HONG qui a affirmé l’engagement de son pays à financer l’aménagement de 6 000 ha durant le quinquennat du président Rock Marc Christian KABORE.
A Zambanéga, au large d’un bas-fond rizicole de 80 ha, le ministre de l’Agriculture et des Aménagements hydrauliques a joint la parole à l’acte en faisant aux producteurs agricoles, un don d’unités mobiles d’irrigation d’une valeur de 58 millions de francs CFA d’une part et d’autres part de motopompes, de charrettes et de petits matériels estimés à 35 millions 817 mille 400 F CFA.
La délégation des officiels a effectué un tour du bas-fond aménagé de Zambanéga, après avoir reçu un briefing sur la présentation topographique du site et les techniques d’irrigations utilisées en ce lieu.

GALERIE PHOTOS

Lettre d'information

Complétez le formulaire ci-dessous, et vous pourrez recevoir nos lettres d'informations

NB : vous pouvez vous désinscrire à n'importe quel moment.